Stratégies

Proudreed introduit la flexibilité dans les locaux d’activités

Par Alexandre Foatelli | le | Environnement de travail

Et si les nouveaux modes d’organisation du travail, le besoin de flexibilité des entreprises et les attentes des utilisateurs en matière de services se répandaient bien au-delà des immeubles de bureaux ? Avec son offre Fleex, Proudreed propose une offre de co-activité, calquée sur le modèle du coworking, qui converti les locaux d’activités à ces évolutions.

Le Veellage d’Aulnay-sous-Bois, développé par Proudreed. - © Proudreed
Le Veellage d’Aulnay-sous-Bois, développé par Proudreed. - © Proudreed

Depuis près de deux ans, les environnements de travail dans les bureaux sont en pleine mutation, ou a minima en réflexion sur leur devenir. Mais cette lame de fond atteint désormais d’autres rivages. Face aux multiples chamboulements en cours, la foncière Proudreed a travaillé sur de nouvelles offres, avec deux maîtres mots : flexibilité et services. Conçu au printemps 2020 et lancé au sortir des premiers confinements en fin d’année dernière, Fleex by Proudreed s’adresse aux artisans, indépendants et TPE dans les cas de surcroit ou de baisse d’activité, ou lors de leur lancement.

« La qualité des espaces de travail, leur flexibilité, leur convivialité sont déterminantes pour la performance des entreprises et le bien-être de leurs salariés. Ce sont aussi des éléments essentiels d’attractivité d’un territoire, met en avant Christophe Le Corre, président de Proudreed. L’idée était de rendre ces leviers de valeur accessibles à d’autres espaces que les bureaux. »

Du coworking à la co-activité

 Le principe de Fleex se divise en deux branches. D’abord, Proudreed a dédié des espaces au coworking au sein de ses parcs d’activités, proposant un bureau équipé et toute une gamme de services associés : Wi-Fi, salle de réunion, cafétéria, service courrier, ménage… Trois sites ont servi de bases de lancement pour cette partie, à Saint-Louis en Alsace, à Pessac et à Pau. Tous ont rencontré un écho favorable auprès des clients de la foncière, puisqu’ils affichent un taux de remplissage moyen de 89 %.

 Fort de ces premiers succès, Proudreed s’en est inspiré pour l’adapter à son cœur de métier, à savoir l’activité. Le groupe a ainsi créé des espaces de dits de « co-activité ». Cette offre packagée consiste à mettre à disposition de petits espaces d’ateliers, comprenant en complément un bureau meublé, avec les mêmes services que dans l’offre de coworking et d’autres spécifiques, comme un transpalette partagé. Le pilote de ce concept se trouve à Aulnay-sous-Bois, où une cellule de 500 m2 a été divisé en six ateliers de 50 m2 avec un bureau en mezzanine. Ici aussi la formule semble séduire, avec quatre cellules louées sur les six. Quant à la flexibilité, elle est à l’honneur, puisque tous les espaces Fleex ne sont pas régies par un bail, mais par un contrat de prestation de services renouvelable chaque mois.

« A l’usage, les utilisateurs ont tendance à rester. Nous enregistrons un très faible turnover sur les quatre sites où l’offre est déployée », note Audrey Tranchandon, directrice Innovation, Marketing et Communication.

Générer du business

L’ambition de Proudreed en matière de réinvention des locaux d’activités s’étend au-delà des murs en tôle des cellules, car Fleex s’implémente dans une offre plus globale baptisée Veellage. Comme son nom le laisse deviner, l’objectif est de rassembler les entreprises cohabitant sur un parc en générant plus de convivialité et de mixité en son sein. « Le but est de dynamiser l’image des zones d’activités, avec ces  »boîtes«  les unes à côté des autres et ne proposant guère plus de services qu’un restaurant d’entreprise, explique Audrey Tranchandon. Nous mettons pour cela à disposition de nos clients l’application gratuite Veellage, qui embarque des services divers, de la réservation de salles de réunion au covoiturage, en passant par la livraison de repas et les cours de sport. Notre ambition est d’ajouter de la mixité d’usage sur chaque parc et d’étoffer nos propositions de prestations tous les six mois. »

Le souhait intime de Proudreed sur ses différents opus Veellage est d’inciter les entreprises présentes à collaborer et à faire du business entre elles. Pour ce faire, la foncière met à disposition un annuaire sur tout son réseau Fleex, ainsi qu’une marketplace. « On espère créer des synergies économiques, pour que les entreprises soient en mesure de répondre à leurs besoins mutuels en fonction de leur activité », vise Audrey Tranchandon.

A grande échelle ?

Un an après s’être lancé, quelles ambitions pour ce concept ? Un cinquième site Fleex coworking vient d’ouvrir à Strasbourg, avec cinq bureaux aménagés de 15 m2 et une offre de services de sport. Sur l’ensemble de l’année 2022, Proudreed se donne pour objectif le lancement de quatre nouveaux espaces, dont deux de co-activité à Eragny et au Havre.

Sur l’ensemble de l’année 2022, Proudreed se donne pour objectif le lancement de quatre nouveaux espaces.

Des chiffres qui peuvent paraître timides au regard des plus de 2 Mds€ de patrimoine géré réparti sur environ 600 sites de la foncière. « Nous voulons apprendre au fur et à mesure des ouvertures et prendre le temps de pérenniser le modèle avant de le développer massivement », tempère Audrey Tranchandon. Mutation lente et irréversible des parcs d’activités, ou tendance éphémère et circonscrite, l’avenir - et les utilisateurs - le diront.

Transférer cet article à un(e) ami(e)