Stratégies

Connectivité & RSE, le duo gagnant pour l’environnement de travail du groupe BPCE

Par Alexandre Foatelli | le | Environnement de travail

Depuis juin dernier et progressivement jusqu’à janvier 2023, près de 9 000 collaborateurs du groupe BPCE, deuxième acteur bancaire de France, vont intégrer les tours Duo. Imaginé par Jean Nouvel et livré l’hiver dernier par Ivanhoé Cambridge, ce (double) écrin propose un environnement de travail très flexible à forte connotation technologique, tout en portant une grande ambition de réduction de l’empreinte carbone. Républik Workplace Le Média a pu y faire un tour.

Les tours Duo, nouveau siège social du groupe BCPE, présentent une surface de 95 000 m². - © Bertrand Lemaire
Les tours Duo, nouveau siège social du groupe BCPE, présentent une surface de 95 000 m². - © Bertrand Lemaire

Non pas un, mais deux phares dans la nuit du 13e arrondissement de Paris. Depuis quelques mois, les anciennes friches industrielles coincées entre le Périphérique, la gare de Bercy et la BNF François-Mitterrand voient trôner sur leur emprise les tours Duo, projet dont la genèse remonte à 2012 et un appel à projet de la Ville de Paris et de la Société d’Etude, de Maîtrise d’ouvrage et d’Aménagement Parisienne (Semapa). Au terme des travaux entamés en 2017, la paire d’immeubles et leurs 95 000 m² de bureaux - la tour Ouest accueillera un hôtel de 139 chambres, un restaurant et un bar dans la partie supérieure - ont commencé à recevoir les collaborateurs du groupe BPCE, qui avait choisi ce lieu pour regrouper ses implantations alentours et en faire son siège social il y a cinq ans.

Au travers de cet emménagement, BPCE a pu construire un environnement de travail adapté aux attentes des salariés, en s’appuyant notamment sur le travail de ses services techniques et informatiques. En parallèle, le 2e acteur bancaire de France a tenu à poursuivre, dans la phase d’exploitation, le travail de maitrise de l’empreinte carbone mené dès la conception et la construction des tours.

Travail flexible et connecté

En préambule de la visite de la tour Est, Laurent Benatar, directeur général Technologies et Opérations, rappelle que la réflexion sur le travail hybride au sein du groupe était antérieure à la crise Covid. « Nous avons conçu un environnement de travail pour faciliter ce mode d’organisation à l’aide ce bâtiment numérique, riche en innovations », souligne-t-il. L’amélioration de l’expérience collaborateur sur la souplesse d’organisation, d’autonomie et de bien-être au travail en mode hybride fait l’objet d’un programme dédié au sein du groupe, baptisé WELL. Le flex office est devenu la règle pour tous les collaborateurs. Une transition qui s’est faite en co-construction avec les équipes.

« De nombreux collaborateurs ont été associés à l’évolution des espaces et ils ont, depuis deux ans, pu tester et adopter ces modes d’organisation sur un site pilote, permettant un déploiement progressif sur les tours et dans les autres immeubles d’Ile-de-France », explique Béatrice Lafaurie, directrice générale en charge des Ressources Humaines du groupe BPCE.

Open space - © Bertrand Lemaire
Open space - © Bertrand Lemaire

L’aménagement des nouveaux bureaux obéit aux standards nécessaires au flex office : variétés des typologies de postes de travail (classiques, en projet, isolé), salles de réunion réservables, box acoustiques, espaces informels. Cependant, les lieux se distinguent par le recours aux outils numériques.

Afin de centraliser une partie des services numériques dédiés aux collaborateurs, les équipes workplace de BPCE ont imaginé un lieu singulier : le Welcome Bar.

Afin de gérer au mieux l’occupation des bureaux, l’application Ariane permet à chaque salarié de consulter en temps réel la carte des étages de la tour qu’il occupe, afin de voir les postes et salles de réunion qui sont disponibles et de les réserver. Chaque étage dispose de groom pads, de grandes tablettes similaires à celle des plans de centres commerciaux, donnant accès également à cet outil. Une autre application, Anywhere, sert à déclarer sa présence au bureau ou en télétravail pour la journée et de savoir si un collègue sera donc présent ou non. De cette manière, le lien entre les équipes est entretenu malgré le flex office, et la création d’équipes projet transverses est facilitée.

« Ces outils sont très précieux pour l’exploitation : ils nous permettent de savoir avec précision quels sont les usages des différents espaces, ce qui nous permet d’agir en conséquence si nous remarquons qu’une zone est sous-occupée », indique Sophie Février, directrice de l’immobilier du groupe.

Afin de centraliser une partie des services numériques dédiés aux collaborateurs, les équipes workplace de BPCE ont imaginé un lieu singulier : le Welcome Bar. Ce dernier, situé au 14e étage de la tour Est et au 2e étage de sa sœur, regroupe les équipes IT et workplace et sont accessibles sans rendez-vous. Les techniciens peuvent recevoir directement les salariés pour répondre à leurs demandes, qu’ils s’agissent de besoins de matériels ou de pannes. BPCE se déclare ainsi comme la première entreprise en France à réparer directement les iPhones avec des composants de la marque à la pomme. Les différents Welcome Bar sont interconnectés par l’intermédiaire de la Vitre, un écran à taille humaine. Ainsi, si un collaborateur d’un autre site BPCE a un besoin et que personne ne se trouve dans son Welcome Bar, il peut entrer en contact direct avec celui du siège, qui peut intervenir à distance pour certaines demandes, comme de matériel, par exemple, en déverrouillant un casier.

L’offre de services au rendez-vous

Au sein du siège, les collaborateurs de BPCE auront accès au terme des travaux d’aménagements à des services diversifiés. Une salle de sport de 450 m² au rez-de-chaussée proposera, dès 2023, un large choix d’activités et de cours collectifs. Elle sera complétée par un espace bien-être au 14e étage, attenant au Welcome Bar, disposant de 315 m² pour des activités douces (yoga, sophrologie, relaxation) et de salles de déconnexion avec fauteuils de massage et bulles de repos.

Espace de repos - © Bertrand Lemaire
Espace de repos - © Bertrand Lemaire

Au 2e niveau de la tour Ouest, un espace conciergerie de 100 m² mettra à disposition des prestations de coiffure, soins esthétiques/massages, manucure, pressing, cordonnerie, etc. Quant à l’offre de restauration, elle se déclinera en cinq restaurants traditionnels, couplés à la présence de frigos connectés dans tous les lounges à chaque étage. Soucieux de promouvoir le secteur adapté, le groupe BPCE intègre dans ses équipes de restauration du personnel issu d’un ESAT.

Autre maillon notable de l’approche technologique, l’aménagement d’un Learning Village au 25e étage de la tour Est. D’une superficie de 470 m², ce lieu propose des expériences immersives basées sur la réalité virtuelle. En prévision de l’arrivée des collaborateurs sur le site, BPCE a ainsi effectué plus de 2 000 formations à l’évacuation en cas d’incendie en VR. D’autres projets sont en réflexion, notamment autour du plan stratégique du groupe et des Jeux Olympiques de Paris 2024.

Des tours vertueuses

De la construction à l’exploitation, les tours Duo se veulent exemplaires sur le plan environnemental. Grâce à l’instauration du flex office et du télétravail, BPCE met en avant une réduction des surfaces de bureaux de près de 40 %. Une optimisation du parc immobilier qui devrait contribuer à une baisse de l’empreinte carbone estimée à 35 %.

Loin de l’image des tours purement minérales, le siège de l’institution bancaire dispose de nombreux espaces verts.

Grâce à l’instauration du flex office et du télétravail, BPCE met en avant une réduction des surfaces de bureaux de près de 40 %.

En complément du mur végétal qui orne les alentours du restaurant de la tour Ouest et de la promenade Germaine-Sablon et ses 65 hectares ouverts au public, plus d’une centaine d’arbres ont été plantés. Au total, ce sont dix hectares d’espaces végétalisés et 2 000 arbres qui agrémenteront les rues adjacentes.

En exploitation, les tours s’appuient sur une maitrise des consommations et une production locale grâce aux 1 500 m² de panneaux photovoltaïques dont elles disposent. Des performances énergétiques certifiées Leed Platinum, HQE Exceptionnel et Effinergie+.

La sobriété a aussi été un maître mot dans l’aménagement et le fonctionnement des tours. La totalité des chaises de bureau proviennent de la seconde main, et la part de réemploi pour l’ensemble du mobilier (fauteuils, armoires, meubles bas…) représente 60 %. BPCE s’est donné un objectif de zéro déchet et a pour cela banni les ustensiles à usage unique (gobelets, bouteilles…) et les machines à café à capsules. Enfin, les mobilités douces et alternatives sont encouragées, avec 500 places pour les vélos et une centaine de bornes de recharges électriques.

Transférer cet article à un(e) ami(e)