Aménagement

À la découverte du nouveau siège d’ISS France, vitrine des savoir-faire et laboratoire d’innovations

Par Alexandre Foatelli | le | Archi & space planning

Exit son siège aussi emblématique que vétuste à la lisière du 17e arrondissement de Paris et de Saint-Ouen. ISS France, un des leaders du Facility Management, a troqué son implantation au sein de l’immeuble Colisée III pour la tour Adamas, propriété de Gecina située dans le quartier du Faubourg de l’Arche. Un choix entièrement guidé par les attentes des collaborateurs et permettant au FMeur de se doter d’une vitrine de son savoir-faire.

ISS France a troqué son implantation au sein de l’immeuble Colisée III pour la tour Adamas. - © D.R.
ISS France a troqué son implantation au sein de l’immeuble Colisée III pour la tour Adamas. - © D.R.

En 2010, ISS signait un bail de neuf ans fermes pour occuper près de 10 000 m² dans l’immeuble Colisée III, partie d’un ensemble plus vaste de 34 000 m² à Saint-Ouen. L’ambition du groupe à l’époque était de réunir ses différentes antennes franciliennes en un même site plutôt moderne, puisque le complexe situé en bordure du Périphérique et du 17e arrondissement de Paris a été achevé en l’aube du XXIe siècle. Douze ans plus tard, l’actif semble tout droit sorti d’un passé insondable tant il paraît inadapté aux nouveaux modes de travail, à l’instar de bon nombre de ses semblables. Bureaux fermés, manque de lumière et de services, environnement immédiat peu attractif, localisation relativement mal desservi (la ligne 14 vient seulement d’arriver), surface devenue trop importante… Sous l’impulsion de sa présidente Judith Jiguet, ISS France a décidé au printemps dernier de changer d’air.

« Ce déménagement a été un véritable défi pour nous : entre la décision émanant de la présidente et l’emménagement, nous disposions que de neuf mois », relate Marie-Isabelle Aw, directrice administrative et financière et membre du comex d’ISS France, qui a mené le projet. Le temps d’identifier le bon actif au bon endroit pour répondre aux attentes identifiées par l’entreprise, qui entend faire du nouveau bâtiment la vitrine des innovations proposées par le groupe à ses clients. « Notre précédente implantation se trouvait dans un quartier assez mal desservi, manquant d’infrastructures de services et de commodités, et plus du tout en phase avec le besoin de lien social devenu plus prégnant depuis la pandémie », indique Marie-Isabelle Aw.

Ce nouveau site offre au groupe l’opportunité de renouveler sa vision de l’espace de travail

Loin des bureaux fermés et sombres du 17e arrondissement, ISS France propose désormais à ses équipes des bureaux lumineux, faisant la part belle à la diversité des espaces et des postures de travail et aux moments de convivialité. Une volonté de créer du lien qui s’exprime particulièrement dans les working cafés, présents dans chacun des trois étages occupés par ISS, disposant de toutes les aménités nécessaires : micro-ondes, machine à café (à grains, par conviction contre les capsules en alu !), lave-vaisselle et frigos « connectés ».

Changement de paradigme

Le choix de la solution de frigos connectés qui fonctionnent en réalité comme des frigos classiques (les collaborateurs peuvent se servir librement et scannent leurs consommations pour les payer avec une application) illustre une volonté de confiance envers les salariés. « J’ai favorisé le choix de Totem pour la variété des produits proposés, mais aussi dans une logique de responsabilisation des salariés, explique Charlotte Calvet, experte Food Services. Avec ce système, n’importe qui peut se servir sans payer sa consommation, cela implique donc une confiance donnée aux personnels. Nous avons eu quelques ajustements au début, mais désormais les collaborateurs jouent le jeu.  » De la même façon, l’usage du lave-vaisselle ne s’est pas imposé de soi ! L’entreprise a dû faire l’usage de communication interne récurrente pour appeler chacun à veiller à ses couverts sales. La responsabilisation des équipes fait donc partie intégrante du fonctionnement du nouveau siège.

ISS France entend aussi s’inscrire durablement dans le quartier de La Défense.

Ce nouveau site offre au groupe l’opportunité de renouveler sa vision de l’espace de travail, en migrant vers le flex office, afin de renforcer le sens du collectif tout en étant en cohérence avec l’intégration du télétravail et des nouvelles technologies. Une migration vers un nouveau mode d’organisation qui a divisé par deux la surface occupée par ISS France, qui dispose désormais d’une surface de 4 000 m² pour accueillir plus de 350 de ses collaborateurs au quotidien. Dans cette démarche, chaque espace est conçu pour que les collaborateurs puissent, selon leurs besoins, se réunir, travailler seul, partager leurs expériences ou se détendre. Les postes de travail ne sont plus attribués individuellement, chacun est libre de travailler où il le souhaite. « Il s’agit d’un changement assez radical d’habitudes, et cela provoque toujours quelques réticences, mais dans l’ensemble, la transition s’est faite sans heurt car nous avons intégrer les partenaires sociaux dès le début du projet, indique Marie-Isabelle Aw. À l’inverse, certains collaborateurs s’inquiétaient que le télétravail deux jours par semaine soit obligatoire car ils tenaient à pouvoir venir au bureau. »

Vitrine du savoir-faire d’ISS France

L’innovation est au cœur de l’aménagement du nouveau siège. Qu’il s’agisse des consignes connectées pour récupérer le courrier et les colis, de l’équipement digital, ou encore des différentes applications de réservation de salles de réunion ou de places de parking, tout a été pensé pour faciliter l’usage des différents outils et lieux. « Notre volonté est que les innovations soient au service de nos collaborateurs de manière concrète, bien loin de l’image de technologies gadget, expose Andrada Dugan, Innovation Lab Director d’ISS France. Les services que nous avons mis en œuvre, à l’instar du service de consignes connectées délivré par Sezaam, sont en quelque sorte testée par nos équipes avant d’intégrer nos prestations de services auprès de nos clients. » Parmi les innovations concernées, Andrada Dugan cite une solution de vernis désinfectant applicable sur les surfaces de contact et ayant une action durable dans le temps, qui a vocation à intégrer les prestations de propreté du FMeur.

ISS France entend aussi s’inscrire durablement dans le quartier de La Défense. Le groupe assure ainsi les prestations de Facility Management pour l’ensemble de l’immeuble Adamas. « En étant au plus proche de nos clients et prospects, dont bon nombre occupent le quartier d’affaires, nous sommes en mesure de mettre en avant nos savoir-faire », précise Marie-Isabelle Aw. « Nous avions à cœur pour le déménagement de notre siège social, de nous rapprocher de nos partenaires. La Défense s’est rapidement présentée comme une évidence en raison de sa localisation centrale et par l’espace pluri-serviciel qu’elle propose. Cette nouvelle infrastructure répond par ailleurs parfaitement à notre objectif de favoriser la flexibilité, l’agilité et la connectivité entre les équipes et les espaces », précise Judith Jiguet, présidente d’ISS France.

Transférer cet article à un(e) ami(e)