Aménagement

Avec IntenCity, Schneider Electric se dote d’un campus durable et collaboratif

Par Alexandre Foatelli | le | Archi & space planning

Choisie en 2015, l’agence Groupe-6 Architectes a conçu les bureaux de la Direction de l’Innovation de Schneider Electric, au sein du cluster scientifique de la Presqu’Île de Grenoble. Vitrine des savoir-faire du groupe en matière de performance énergétique, le projet s’est enrichi d’une collaboration avec Studios Architecture sur la programmation et les aménagements intérieurs, dans le but d’offrir une diversité d’usages pour travailler autrement.

Groupe-6 Architectes a conçu les bureaux de la Direction de l’Innovation de Schneider Electric. - © Florian Peallat
Groupe-6 Architectes a conçu les bureaux de la Direction de l’Innovation de Schneider Electric. - © Florian Peallat

En 2015, Schneider Electric, implantée depuis le XIXe siècle à Grenoble et y possédant son principal centre de recherche mondial, lançait un programme majeur de transformation de ses sites : GreenOValley. Le but était de regrouper sur quatre sites majeurs ses 5 000 salariés auparavant dispersés dans 13 localisations et des bâtiments parfois… obsolètes. À l’issue du concours, l’agence Groupe-6 Architectes a donné corps au vœu du distributeur d’énergie, en concevant les bureaux de la Direction de l’Innovation dans un écrin baptisé IntenCity. Pour Schneider Electric, ce projet représentait l’opportunité d’une implantation dans la Presqu’île scientifique de Grenoble, néo cluster accueillant déjà de grands acteurs publics et privés (CEA, CNRS, Grenoble INP, Université Joseph Fourier, ST Microelectronics, etc.). Tout en confortant la volonté de réaliser un bâtiment démonstrateur des savoir-faire du groupe. En complément de sa conception générale, IntenCity a bénéficié du travail de Studios Architecture pour ses aménagements intérieurs.

Campus entre ville et nature

C’est donc dans un cadre privilégié, entre les rives de l’Isère et les montagnes de la Chartreuse, que s’érige le nouveau bâtiment emblématique de Schneider Electric, inauguré l’été dernier. Ce campus ultra moderne de 26 000 m², dont 12 000 m² de bureaux, s’impose avec sa volumétrie singulière, sa couleur bronze, et ses éoliennes sur le toit. Conçu pour interagir avec son environnement, le campus présente deux visages, l’un côté ville, à la façade rigoureuse et aux rez-de-chaussée animés, gomme la diversité des espaces de bureaux intérieurs ; l’autre tournée vers la nature, incarne l’innovation et la mobilité de l’entreprise. Côté nature, la façade sur le parc témoigne des spécificités d’innovation et de mobilité de l’entreprise. Elle est animée par de grands escaliers qui dessinent une « grande rue » à la verticale. Autour de ces escaliers, qui sont autant de lieux de rencontres propices à l’échange, se regroupent les activités de collaboration et de détente : cafétérias, salles de réunion, zones de collaboration informelle, etc. Ces espaces s’ouvrent sur le jardin, la rivière, la montagne. Côté ville, se dévoile l’autre visage de l’entreprise : sa durabilité et son ancrage dans la ville, alors que la régularité de ses façades traduit l’esprit de groupe, d’équité et d’égalité des chances.

Des ambiances intérieures en dialogue avec l’architecture

Mené en cohérence avec le projet architectural, les aménagements intérieurs viennent renforcer ce contraste entre les deux univers naturel et urbain. Pour activer le grand escalier en « noyau de vie », Studios Architecture a mis son expérience au service de la création d’une variété d’espaces de collaboration et de détente pour multiplier les interactions et soutenir l’innovation. Côté ville, les espaces de travail offrent de larges zones 100 % flex office sur la rue et des bulles fermées autour des patios intérieurs. Les plans d’étages intérieurs mixent les espaces ouverts et les bureaux fermés, dans une variété de configurations dynamiques et flexibles, afin d’offrir le choix aux utilisateurs de travailler dans des environnements différents selon l’activité et le moment de la journée.

Point de convergence au cœur du bâtiment, le café Arctique accueille collaborateurs et visiteurs tout au long de la journée dans un espace comme « suspendu dans le ciel » avec ses larges nuages acoustiques. Ouvert sur le jardin, le restaurant prolonge la sensation de pleine nature, avec ses couleurs naturelles et sa forêt de troncs d’arbres qui rythment l’espace et renforcent la liaison avec l’espace extérieur. Il abrite une cheminée, invitant à la convivialité, et marque d’un lieu de sociabilité.

Un emblème aux performances exceptionnelles

La grande ambition de ce projet reste son excellence sur le plan environnemental et énergétique. Bâtiment intelligent à énergie positive, IntenCity intègre les toutes dernières technologies : panneaux photovoltaïques en toiture, PAC sur géothermie, solaire thermique, récupération eaux grises, éoliennes sur le toit et stockage d’énergie. Avec ses 7 000 m² de panneaux solaires sur les toits, le bâtiment consomme 37 KWH par mètre carré et par an, soit 8 à 9 fois mieux que les bâtiments existants. Il atteint la certification Leed Platinum, et est en voie d’être labellisé bâtiment le plus performant du monde. L’intelligence du bâtiment permet de collecter des milliers de data au service de l’optimisation énergétique. Il est ainsi capable de mettre au repos tout un étage ou un open space non utilisé, par exemple. Performant sur le plan énergétique, IntenCity incarne un nouveau modèle tertiaire, proposant de nouvelles manières et travailler, diversifiées et conviviales, pensées pour le bien-être des collaborateurs et en lien avec son environnement immédiat.

Transférer cet article à un(e) ami(e)