Aménagement

Heineken France encapsule son environnement de travail

Par Alexandre Foatelli | le | Archi & space planning

Bien avant la pandémie, le fabricant de spiritueux a souhaité réinventer ses espaces, avec déjà en tête l’idée de casser l’approche un salarié égal un poste de travail. L’entreprise s’est adjoint les services d’ARP Astrance pour réaménager des bureaux encapsulant l’identité de la marque, afin d’en livrer un concentré aux utilisateurs.

Bien avant la pandémie, le fabricant de spiritueux a souhaité réinventer ses espaces - © D.R.
Bien avant la pandémie, le fabricant de spiritueux a souhaité réinventer ses espaces - © D.R.

Désireux de réinventer les espaces d’un bâtiment déjà occupé, Heineken France et sa société sœur France Boissons se sont rapprochées d’ARP Astrance afin de se projeter dans les nouveaux modes de travail dès 2017. Au gré de ses réflexions, le fabricant de spiritueux avait envisagé de déménager, avant de considérer que leur localisation présentait le meilleur rapport qualité de l’environnement global et prix d’un départ. « Notre approche pour la conception du projet a été de sortir du schéma classique  »un salarié égal un poste de travail« , pour les orienter vers un écosystème d’espaces où les postures de travail formelles et informelles se mêlent en fonction des profils des collaborateurs », explique Julie Vinay, directrice du Pôle Aménagement & Design chez ARP Astrance. Une variété de typologies d’espaces qui ont rendu le projet parfaitement adapté aux attentes post-Covid, bien qu’il fût amorcé en amont.

Les équipes d’ARP Astrance ont également mené un travail sur l’identité de la marque employeur d’Heineken et France Boissons. « Côté Heineken, il y a une forte empreinte autour des festivals où la marque est très présente, nous avons donc réutilisé des codes associés à cela comme les fûts que nous avons détourné de leur usage premier pour les intégrer aux aménagements. Nous avons aussi sollicité la Fondation Heineken, qui fédère plusieurs artistes graphistes, pour habiller des murs dans les bureaux de l’entreprise, décrit Julie Vinay. Pour France Boissons, qui est un distributeur, l’orientation se trouve du côté des codes des hôtels-restaurants, avec un bar aménagé dans les locaux. » Un espace faisant le lien entre les deux marques, tout en permettant d’organiser des afterworks et des événements internes.

Partis pris

Pour mener à bien le réaménagement des lieux, le conseil en immobilier a dû composer avec la réalité d’un site multi-occupants. « Cela imposait que le projet n’implique pas de refaire toute l’installation technique du bâtiment », souligne Julie Vinay. Par ailleurs, les travaux ont été effectués en site occupé, d’où la nécessité de diviser le projet en huit phases distinctes sur 18 mois, pour les 8 000 m². La dernière phase s’est achevée fin 2020.

Dans son projet, ARP Astrance a souhaité mettre à l’honneur le réemploi des matériaux, à l’instar des fûts de bière détournés en fauteuils, afin de maitriser les coûts, dans un souci écologique, mais aussi financier. « Recourir à du mobilier de seconde main a permis d’investir notamment dans des cabines insonorisées qui auraient dépassé le budget alloué », pointe Julie Vinay.

En s’appuyant sur les valeurs de convivialité et l’identité de marque, ARP Astrance a conçu un lieu incarné, qui a notamment fait son succès à la cérémonie Worknight.

Transférer cet article à un(e) ami(e)