Aménagement

Avec Wellio Silex, Colliers signe une adresse inspirée des penthouses new-yorkais

Par Alexandre Foatelli | le | Archi & space planning

Jamais 3 sans 4 ! Après avoir réalisé trois espaces de coworking pour le compte de Wellio, deux à Paris et un à Marseille, Colliers s’est attelé à une nouvelle adresse, à Lyon cette fois. Au sein de l’emblématique tour Silex², cette espace se veut en résonnance avec l’histoire du quartier. Ludovic Tallon, directeur du Pôle Creative Architecture & Design chez Colliers, nous présente cet écrin.

Colliers s’est attelé à une nouvelle adresse Wellio au sein de l’emblématique tour Silex². - © D.R.
Colliers s’est attelé à une nouvelle adresse Wellio au sein de l’emblématique tour Silex². - © D.R.

Oubliée la tour EDF d’architecture brutaliste made in seventies. Le projet de restructuration mené par Covivio et conçu par les agences Ma Architectes et Arte Charpentier a réinventé cet actif de 31 000 m². Dans sa volonté de livrer un immeuble parfaitement adapté à l’air du temps, la foncière a voulu y inclure une part de coworking, opérée par sa filiale dédiée, Wellio. Et pour donner corps et vie à cet espace de près de 5 000 m², le celle-ci a fait appel pour la quatrième fois au savoir-faire de Colliers.

Identité & air du temps

« L’objectif était de créer une véritable adresse de destination et de proposer un lieu de coworking qui vibre avec l’identité du quartier », présente Ludovic Tallon, directeur du Pôle Creative Architecture & Design chez Colliers.

Pour rendre hommage au passé de la tour, Colliers est allé puiser dans les influences des architectes qui l’ont imaginée, notamment du côté des gratte-ciel de Chicago et de New-York. « Nous nous sommes inspirés de l’univers des penthouses de l’âge d’or new-yorkais, ces grands appartements luxueux situés dans les étages élevés, pour donner à Wellio Silex un esprit de lieux à vivre plus que de bureaux traditionnels », détaille Ludovic Tallon. Colliers s’est même inspiré de plans d'époque de ces penthouses pour composer des pièces avec des fonctions particulières : bibliothèque, lounge, solarium, etc. Des objets typiques des années 1970 ont aussi la part belle dans les différents espaces.

Dans sa programmation et son architecture, Colliers a travaillé sur la manière de mettre en parcours les différents usages (travail individuel, réunion…) et les postures de travail qui y correspondent. Cela confère à Wellio Silex une bonne adéquation avec les besoins des utilisateurs en termes de variétés de modes de travail, devenue un must have pour les tiers-lieux. « Wellio Silex dispose de 11 formats d’espaces, de 3 à 18 postes de travail, de 94 places dans les salles de réunion réparties en posture lounge, classique ou haute, de la même façon que les places dans les phones rooms et les alcôves », énonce Ludovic Tallon. Le confort allié à une dimension utile des espaces a également été au cœur du projet. « Les sites Wellio se caractérisent dans le monde du coworking par l’intégration des normes du codes du travail, en prenant en compte les reculs entre chaque poste et les ratios de mètres carrés par personne optimaux. Pour Silex, nous avons enfin porté une grande attention à la qualité spatiale et architecturale des lieux en étant attentif aux vues extérieures et la lumière naturelle », souligne Ludovic Tallon.

Personnalisation

À la demande de Wellio, Colliers a développé un catalogue de mobilier, permettant de personnaliser les ambiances des espaces à louer. « Chaque prospect se voit proposer un choix parmi quatre thématiques : solarium et ses couleurs vives et formes arrondies, Whisky aux teintes ambrées et luminaires dorés, Tailor et son tweed et son esprit inspiré de Mad Men ou Ambassade avec ses couleurs poudrées et son tissu bouclé », énumère Ludovic Tallon. Les utilisateurs peuvent ainsi piocher dans ces catalogues et choisir le mobilier, la vitrophanie, les tapis, les accessoires, afin de personnaliser l’ambiance des espaces qu’ils occupent. Un outil de prospection et de démonstration incarnée qui sera proposée dans les futurs projets de Wellio.

L’offre servicielle est axée sur les essentiels : accueil, café, wifi, conciergerie, bagagerie. Le Lobby, espace d’accueil, est pensé comme un salon particulier où tous les services sont regroupés. Colliers a poussé le concept d’un penthouse habité et réceptif pour la Kitchen du Penthouse, en collaborant avec Chevalvert, une agence de design UX/UI spécialisée dans les dispositifs digitaux immersifs. « Nous avons installé une grande fresque numérique et dynamique, un écran de 10 m par 2,5 m, permettant au manager de site d’afficher des messages, de mettre en place une ambiance lumineuse particulière ou des contenus spécifiques pour un événement », indique Ludovic Tallon. Le Penthouse 181 trouve ainsi une dimension sociale et événementielle supplémentaire.

Transférer cet article à un(e) ami(e)