Stratégies

Avec La Cantoche, CMultiserv met la restauration collective à portée de main des PME

Par Alexandre Foatelli | le | Environnement de travail

Ouvrir un service de restauration à ses salariés en pleine pandémie de Covid ? C’est le pari un peu fou que s’est lancé la société de Facility Management CMultiserv. Un projet mené main dans la main avec les salariés de l’entreprise, qui a trouvé toute sa raison d'être autour de plusieurs enjeux : pouvoir d’achats, qualité de l’alimentation, création d’emplois, ouverture sur l’extérieur…

La société de FM CMultiserv a ouvert un service de restauration d’entreprise en pleine pandémie. - © D.R.
La société de FM CMultiserv a ouvert un service de restauration d’entreprise en pleine pandémie. - © D.R.

C’est l’histoire d’une PME de 130 personnes située dans une zone industrielle près de Perpignan. Agissant dans le Facility Management, prenant en charge la maintenance multitechnique, le factotum et les services d’Hospitality Management, CMultiserv est présent en France (80 000 sites), en Europe et au Canada. Elle a connu son pic de croissance entre 2015 et aujourd’hui, passant de 275 000 euros à 12 millions en chiffre d’affaires. Malgré ces chiffres, la société garde une approche de structure familiale. Et c’est peut-être pour cela qu’en plein cœur de la crise sanitaire, CMultiserv a pris la décision d’offrir à ses salariés une nouvelle solution de restauration complète : La Cantoche.

Pouvoir d’achats, QVT et insertion

La raison d'être de ce projet réside dans sa propension à améliorer le quotidien des salariés de l’entreprise. Ces derniers ont d’ailleurs été associés à cette démarche et 80 % d’entre eux ont été convaincus. « Notre postulat de départ était à la fois d’apporter un soutien au pouvoir d’achats de nos collaborateurs, tout en leur donnant accès à une restauration de meilleure qualité sur leurs pauses déjeuner », explique Cyril Marcer, fondateur et gérant de l’entreprise. En effet, jusqu'à l’ouverture de La Cantoche, les collaborateurs de CMultiserv prenaient majoritairement en guise de repas des sandwichs achetés au supermarché du coin…

Pour donner vie et corps à cette ambition, CMultiserv a créé une structure dédiée baptisée La Cantoche. Le parti pris pour une meilleure alimentation est nourri à travers des partenariats avec des producteurs locaux, qui étaient déjà en vigueur pour des livraisons de paniers de légumes et de paniers de courses pour les salariés. « Les repas sont faits maison avec des produits de saison et variés. La Cantoche propose des pâtes, des salades, des wraps, ainsi que des plats du jour choisis par les salariés eux-mêmes d’une semaine sur l’autre », précise Cyril Marcer. C’est notamment pour orienter vers une alimentation plus saine et plus variée que la société a choisi cette solution plutôt que d’offrir des tickets restaurants. Quant au gain en pouvoir d’achats pour les salariés, il se mesure dans le prix qu’ils payent pour se restaurer à La Cantoche. « Comme la charge employeur est élevée, nos équipes peuvent manger pour 50 centimes, pour des menus allant de 8 à 9 euros », vante Cyril Marcer.

D’autres raisons ont mené au choix singulier de créer une offre de restauration en propre. D’abord, en donnant naissance à une entreprise dédiée, CMultiserv a pu créer deux emplois, avec un chef et une vendeuse polyvalente. En outre, La Cantoche se veut ouverte sur l’extérieur, puisque les salariés des entreprises environnantes peuvent en bénéficier. Une manière de rentabiliser l’investissement en générant du flux : pour être rentable économiquement, La Cantoche doit servir 55 repas/jour.

Nouvelle brique

Cependant, CMultiserv n’entend pas devenir un acteur à part entière de la restauration d’entreprises (pas encore !). « Notre objectif actuel, c’est que La Cantoche puisse couvrir ses charges, souligne Cyril Marcer. Si elle fait des bénéfices, ils seront réinjectés pour enrichir l’offre alimentaire et d’inclure des produits plus onéreux, notamment en période de fêtes », poursuit-il.

Ce coup réussi sera-t-il un one shot ? A entendre le fondateur, bien au contraire ! « Notre but désormais serait de présenter ce concept à des entreprises-clientes pour leur démontrer qu’une alternative aux tickets restaurants et aux offres de restauration collective traditionnelles existe, projette Cyril Marcer. Nous pourrons faire part de notre expérience sur la mise en place d’une société dédiée, et en faire une brique supplémentaire dans nos services en tant que FMeur. » Dans ce schéma, CMultiserv aiderait ses clients à concevoir et configurer ce service, mais ces derniers resteront maîtres de la gestion leur propre Cantoche. Ainsi, même des PME pourraient avoir leur propre service de restauration collective, dans un modèle vertueux pour leurs salariés comme pour l’agriculture locale.

Transférer cet article à un(e) ami(e)