Stratégies

Nexity : la solidité du modèle d’opérateur intégré

Par Alexandre Foatelli | le | Immobilier

Conscient des mutations profondes impactant le marché de l’immobilier de bureau, accélérées par la pandémie et son impact sur les modes de travail, Nexity a développé une offre pionnière de bureau à l’usage, complétée par des services associés : espaces de coworking, accompagnement dans l’organisation des espaces de travail, brokerage digital d’espaces… Une approche permettant au groupe de se positionner comme un acteur de référence pour accompagner ses clients dans la transformation de l’immobilier et des modes de travail, et qui devrait porter sa croissance dans les prochaines années.

Jean-Claude Bassien, directeur général délégué de Nexity. - © Thomas Laisne - La Company
Jean-Claude Bassien, directeur général délégué de Nexity. - © Thomas Laisne - La Company

Une activité commerciale élevée dans un marché en bas de cycle. C’est ainsi que se présente les résultats de l’année 2021 de Nexity sous l’angle de la promotion en immobilier d’entreprise. Le leader français de ce segment a enregistré un montant de prises de commandes de 421 millions d’euros sur un an, en ligne avec ses objectifs, alors que le montant global des investissements en immobilier d’entreprise en Île-de-France reste en retrait de 35 % par rapport à la moyenne annuelle 2017-2020. Ce montant inclut 366 millions d’euros de commandes en Île-de-France (avec notamment Reiwa, futur siège social de Nexity à Saint-Ouen, ainsi que Carré Invalides, la restructuration de l’ancien siège du Conseil Régional d’Île-de-France dans le 7e arrondissement de Paris), et 55 millions d’euros de commandes dans les grandes métropoles régionales où Nexity continue de renforcer sa présence. En outre, 13 livraisons de projets ont eu lieu au cours de l’année, représentant une surface de 140 000 m², parmi lesquelles la livraison de l’ambitieux projet de réhabilitation de l’immeuble iconique de la Maison Bayard, ancien siège historique du groupe RTL.

Dans ce contexte, le chiffre d’affaires s’élève à 492 millions d’euros, en repli de 45 % par rapport à fin 2020, qui bénéficiait de la contribution au chiffre d’affaires pour 370 millions d’euros de la vente de l’éco-campus de La Garenne-Colombes (LGC) réalisée au T4 2020 pour 1 milliard d’euros environ. Retraité de cet effet, le repli du chiffre d’affaires est de 7 % par rapport à 2020. Compte tenu de la maturité du portefeuille de projets et de l’attentisme des utilisateurs observé sur le marché, les prises de commandes tertiaires devraient atteindre un point bas en 2022. L’écoulement du backlog devrait permettre d’atteindre un chiffre d’affaires consolidé d’au moins 400 millions d’euros en 2022.

« Cette année ne sera pas un bon cru du fait de l’attentisme des investisseurs, dont les mises sur les bureaux se sont contractées significativement. Cependant, notre activité de promotion nous rend en mesure de recevoir le rebond de la demande lorsqu’il se produira », résume Jean-Claude Bassien, directeur général délégué.

Modèle unique

Après avoir cédé Ægide-Domitys et Century 21, le pôle Services de Nexity est désormais recentré autour de métiers fortement complémentaires avec les activités de promotion :  la gestion de biens immobiliers pour le compte d’institutionnels (property management) ; l’exploitation et l’animation de lieux serviciels et de coworking (Morning, Hiptown, Nexity@Work) ; le conseil en stratégie immobilière et le space planning. « Nexity Entreprises est la seule plateforme qui regroupe l’ensemble des services et activités, de la promotion à l’exploitation. C’est un facteur différenciant : c’est grâce à cette approche multi métiers que nous avons remporté la consultation pour les îlots B1-C1Nord à Lyon Confluence », vante Jean-Claude Bassien.

Preuve du rebond des activités de services, le chiffre d’affaires s’élève à 853 millions d’euros, en hausse de 11 % par rapport à 2020. Le résultat opérationnel courant a quasiment doublé par rapport à fin 2020 pour atteindre 74 millions d’euros à fin 2021. Le taux de marge opérationnelle courante progresse de 340 points de base pour atteindre 8,7 % en 2021. En 2022, ces activités devraient poursuivre leur trajectoire de forte croissance, tant en chiffre d’affaires qu’en rentabilité.

Le chiffre d’affaires des métiers de gestion est en progression de 3 % en 2021. Nexity Property Management a renouvelé en 2021 son contrat avec l’un de ses principaux clients, La Française, pour une période de cinq ans. Les actifs sous gestion en immobilier d’entreprise atteignent 20,4 millions de mètres carrés à fin 2021 (vs. 19,7 millions à fin 2020, +4 %). Quant au chiffre d’affaires des métiers d’exploitation, il a enregistré une très forte croissance de 18 % en 2021, tirée par Morning, en croissance de 46 % par rapport à 2020 grâce à un accroissement des surfaces opérées à la suite des nouvelles ouvertures en 2021 (notamment à l’emblématique Hôtel de la Marine à Paris) et un taux d’occupation revenant à ses niveaux normatifs (90 % à fin décembre 2021). Les surfaces gérées totalisent 57 000 m², pour un taux d’occupation globale à 74 % (vs. 69 % en 2020).

« Les grands utilisateurs ont réalisé durant cette crise que l’on pouvait produire à distance. C’est un élément structurant pour le futur, qui définit les stratégies immobilières des entreprises : la tendance moyenne va sur une baisse de 20 % des surfaces occupées, souligne Jean-Claude Bassien. En complément, bon nombre de chefs d’entreprise s’intéressent au coworking, et les grands comptes représentent désormais un tiers de nos clients en bureaux exploités, aux côtés des startups et des scale-up. »

Constatant l’appétence prononcé pour les tiers-lieux, Nexity mène un test de développement de mini espaces de travail situés à proximité des logements en zones périurbaines. Cette offre, baptisée Rayon, verra son premier site ouvrir à Orly.

Transférer cet article à un(e) ami(e)