Aménagement

Bienvenue dans la jungle de Davidson Consulting

Par Alexandre Foatelli | le | Archi & space planning

Premier au classement des Great Places to Work en France pendant plusieurs années, Davidson Consulting se dote d’un nouvel antre pour ses équipes. Un projet qui se devait donc de s’inscrire dans la lignée de la première implantation de Boulogne-Billancourt. Pour y parvenir, l’entreprise de conseil s’est de nouveau adjoint les services de Colliers France.

Les nouveaux bureaux de Davidson Consulting sont une extension de son implantation d’origine. - © Colliers France
Les nouveaux bureaux de Davidson Consulting sont une extension de son implantation d’origine. - © Colliers France

Après un premier projet d’aménagement du siège de Boulogne-Billancourt en 2019, Davidson Consulting a de nouveau fait confiance à Colliers France pour concevoir ses nouveaux espaces de travail. Ceux-ci sont hébergés dans un appendice situé place René Clair relié par une passerelle au bâtiment principal de la rue Fanfan la Tulipe. L’enjeu pour les équipes de Colliers a été de déployer le concept architectural du site d’origine, tout en le conjuguant à l’identité forte du second édifice.

Pour cette extension, les collaborateurs devaient bénéficier de la même expérience de travail sur les deux sites, avec des espaces collaboratifs bien pensés et confortables à l’usage. Un travail sur les flux a été fait afin de ne pas isoler ce nouvel espace du bâtiment principal, en proposant une offre de restauration différenciante et des salles de réunions, le tout dans un esprit « jungle végétale ». « Nous avons repensé les flux de circulation et la répartition des espaces pour créer de la synergie et de la complémentarité entre les deux sites, tout en conservant un accès unique commun à tous les usagers », explique Aurélie Bracik, architecte du projet.

Les nouveaux lieux devaient aussi refléter l’ADN de Davidson et offrir une expérience de travail unique permettant de séduire et de fidéliser ses jeunes talents. Dans la lignée du concept, ce deuxième site incarne une nouvelle destination, tout en restant cohérent dans l’esprit mobilier et les jeux de motifs de la première implantation. Afin d’allier concentration et transversalité dans les plateaux de bureaux, les équipes sont organisées par espaces semi-ouverts. Un soin particulier est apporté au design des cloisons et des claustras séparatifs, permettant d’intégrer écrimurs, alimentation électrique et autres rangements sur mesure. À rebours du flex office généralisé, l’attribution des bureaux reste volontairement standard, organisés par métier avec des postes dédiés pour chaque collaborateur.

1 000 m² de jungle

Le projet englobe une surface de plus de 1 000 m² sur deux niveaux. Le premier étage comprend un espace café et déjeuner nommé Le Rétropical ainsi qu’un pôle de salles de réunion, tandis que le second réunit des espaces de travail. L’architecte en charge du projet a dû composer avec un bâtiment fraichement rénové dans un style industriel très marqué avec son plafond technique apparent et ses grands cercles lumineux suspendus intégrant le système de climatisation et le traitement acoustique : une solution ingénieuse, mais contraignante pour le cloisonnement des espaces.

Depuis le dernier projet de 2019, Davidson a reçu le label BCorp impliquant de faire des choix vertueux aussi bien dans la sélection des matériaux que du mobilier. Prenant à bras-le-corps cette donnée, Colliers a pris le parti d’une nature luxuriante, immersive et structurante, qui devient l’architecture du lieu. Le végétal est omniprésent sous plusieurs formes : motifs des tissus et papiers peints, matières naturelles, camaïeu de verts… « Notre inspiration ? La jungle d’Amazonie, une nouvelle destination inspirante aux antipodes des codes du bureau, qui immerge encore plus les usagers dans le végétal », confie Aurélie Bracik.

Les codes architecturaux des espaces de la rue Fanfan ont été déclinés via les jeux de matériaux : les designers ont ciblé leur sélection sur la thématique tropicale et l’artisanat local. « Toujours dans un esprit d’artisanat, de cocréation et de personnalisation des espaces de travail de Davidson, Colliers a fait appel à l’artiste Raquel Rodrigo pour la réalisation d’une fresque monumentale brodée sur mesure, aux grandes plantes et fleurs tropicales colorées », décrit Aurélie Bracik. Chaque salle de réunion est ainsi unique, avec des motifs et des textures inspirées de la faune et flore amazonienne. Enfin, les matériaux naturels tels que le bois et le rotin se conjuguent avec les briques ajourées en terre cuite, les carreaux de ciment graphiques et les matières recyclées tressées, le tout ponctué par du mobilier de style retro des années 1950.

Transférer cet article à un(e) ami(e)