Stratégies

Hines s’offre La Distillerie, futur QG de plusieurs entités d’Eiffage

Par Alexandre Foatelli | le | Immobilier

Hines, intervenant pour le compte de l’investisseur sud-coréen Hana Securities représenté par Vestas Investment Management, vient d’acquérir La Distillerie en Vefa. Situé à Saint-Ouen, l’ensemble immobilier accueillera les collaborateurs de plusieurs entités du groupe Eiffage, à sa livraison prévue pour 2024. L’ambition est de fournir à ces derniers un environnement de travail de qualité, dans un campus flexible doté de nombreux services.

La Distillerie et ses 13 000 m² recevront dès 2024 les collaborateurs de plusieurs entités d’Eiffage - © ailleurs.studio
La Distillerie et ses 13 000 m² recevront dès 2024 les collaborateurs de plusieurs entités d’Eiffage - © ailleurs.studio

Au cœur du « nouveau » Saint-Ouen, entre les Docks et le quartier Victor-Hugo, La Distillerie est une opération de développement d’un campus tertiaire alliant les plus hauts standards environnementaux, techniques et de confort, tout en préservant la façade historique de l’ancienne distillerie Ricqlès, symbole du passé industriel de la ville. Un projet ambitieux qui a séduit Hines, qui s’est porté acquéreur en Vefa, pour le compte de l’investisseur sud-coréen Hana Securities représenté par Vestas Investment Management.

Imaginée par le cabinet B&B Architecture, La Distillerie conservera en effet sa grande façade historique en briques rouges sur le boulevard Victor-Hugo, typique des constructions industrielles des années 1930. L’ensemble sera composé de deux bâtiments reliés par un rez-de-jardin dédié à l’offre servicielle. Il formera un campus horizontal d’une surface de 13 610 m², doté de 100 places de parking et de 200 m² destinés aux vélos. Déjà précommercialisé dans sa totalité, l’ensemble sera loué dès sa livraison - prévue au cours de l’été 2024 - au groupe Eiffage, dans le cadre d’un bail de longue durée.

Les travaux, réalisés par Eiffage Construction, ont débuté en avril dernier. Hines France assurera le suivi de la Vefa, puis l’asset management de La Distillerie.

Le rooftop de La Distillerie - © ailleurs.studio
Le rooftop de La Distillerie - © ailleurs.studio

L’immeuble de cinq niveaux, affichant une capacité d’accueil de 1 300 postes de travail, disposera de grands plateaux de plus de 2 000 m² et d’un hall double hauteur ouvert sur le rez-de-jardin et ses nombreux services : conciergerie, salle de sport, espaces de restauration hybrides, business center.

Le projet offrira également à ses occupants 1 500 m² d’espaces verts et terrasses, dont un rooftop de 800 m² en cœur d’îlot. Quatre patios ainsi qu’un jardin viendront créer des points de fraîcheur et de rencontres et contribueront à l’apport direct de lumière naturelle dans les espaces intérieurs.

« Quelques mois après l’acquisition de La Manufacture, nous investissons, une fois encore dans le nord parisien, dans une opération qui ouvre de nouvelles perspectives à un bâtiment initialement industriel, rappelle Xavier Musseau, président de Hines France. Ce projet correspond aussi à nos critères ESG : sur le plan environnemental, il devrait être l’un des premiers compatibles RE 2020 ; sur le plan social, il procurera à ses usagers un cadre original et dédié à leur confort. La dimension durable et écologique de l’opération nous a permis de la financer par le biais d’un crédit vert », précise-t-il.

En effet, La Distillerie vise les plus hauts niveaux des certifications et labels environnementaux (BBCA Excellent, BREEAM Excellent, NF HQE Excellent et E+C- niveau E2C2, WiredScore niveau Gold). Pour servir cet objectif, 90 % des matériaux issus de la démolition seront réemployés « on site et off site ». À titre d’exemple, les briques de l’ancien bâtiment seront réemployées pour reconstruire une nouvelle façade. L’immeuble sera également vertueux en phase d’exploitation grâce à des consommations décarbonées, avec 80 % de ses apports de chaud et froid assurés par la géothermie. Cette dernière sera couplée à des panneaux rayonnants avec un régime de température favorisant le géo-cooling. Ce dispositif, associé à une gestion dynamique des besoins, permettra d’économiser 41 % de CO2 sur les postes chaud et froid par rapport à une solution en chauffage urbain CPCU.

Conseils dans la transaction

Pour cette transaction, Eiffage Immobilier était conseillée par le cabinet d’avocats August Debouzy et l’étude notariale VH 15 Notaires. Hines SGP était conseillée par le cabinet d’avocats Lacourte Raquin Tatar, l’étude notariale Lasaygues, DGFLA sur le plan fiscal, Theop sur les aspects techniques et environnementaux, Knight Frank pour le volet commercial, NCT pour la transaction de l’opération et Mayer Brown pour la mise en place du financement. La banque CA-CIB a financé l’opération pour le compte de l’acquéreur via un crédit vert et a été conseillée par le cabinet De Pardieu Brocas Maffei et l’étude notariale Allez & Associés.

Transférer cet article à un(e) ami(e)