Stratégies

En bref : nouveau duo à la tête de WiredScore, index ESG de Deepki, Beeldi lève 8 millions d’euros…

Par Alexandre Foatelli | le | Rse

Républik Workplace Le Média a sélectionné les actualités des prestataires de l’écosystème avec WiredScore, Deepki, Beeldi, Patriarca Développement & Soloÿs Energie et Wojo & Mama Shelter.

Retour sur les dernières actualités de l'écosystème workplace, côté prestataires. - © Getty Images/iStockphoto
Retour sur les dernières actualités de l'écosystème workplace, côté prestataires. - © Getty Images/iStockphoto

Deux nouveaux dirigeants pour WiredScore France, Belgique et Luxembourg

WiredScore, leader mondial de la labellisation de bâtiments connectés et intelligents, annonce la nomination de Sebastian Kohts  au poste de directeur général France, Belgique et Luxembourg, succédant ainsi à Frédéric Motta ayant quitté l’entreprise. Fort de près de 12 ans d’expérience dans l’immobilier, Sebastian Kohts est responsable, depuis 2017 de la région DACH pour WiredScore. 

Sebastian Kohts travaillera en étroite collaboration avec Natalia Turkiewicz, directrice du Développement Commercial et responsable de la croissance et de l’impact de WiredScore en France, en Belgique et au Luxembourg. Natalia Turkiewicz a rejoint WiredScore en 2017 lors du lancement de l’entreprise en France. Depuis, elle se consacre au développement de relations stratégiques avec les décideurs et les prescripteurs du secteur de l’immobilier ainsi qu'à la sensibilisation aux labels WiredScore et SmartScore.

Beeldi lève 8 millions d’euros

Beeldi annonce la levée de 8 millions d’euros pour accélérer la rénovation énergétique des bâtiments. Celle-ci a été menée par Maif Avenir, Citizen Capital, et Starquest, son investisseur historique. Grâce à ces fonds, l’entreprise cofondée par Kévin Le Port va continuer à renforcer son positionnement sur la récolte et l’uniformisation des données bâtimentaires.

L’ambition est de faire de la plateforme Beeldi l’outil de référence pour le suivi et la gestion quotidienne du patrimoine. Cette levée de fonds intervient trois ans après une première qui avait réuni 1,3 millions d’euros.

Deepki publie un benchmark de performance énergétique

Afin d’accompagner les acteurs du secteur immobilier dans leur mise en conformité avec la Taxonomie Européenne, Deepki publie son premier benchmark de performance énergétique. En se basant sur des données réelles collectées automatiquement, ce benchmark propose une évaluation de la performance moyenne, des tops 15 % et 30 % des bâtiments localisés en France, en Allemagne, en Italie, en Espagne, au Royaume-Uni et en Europe selon les classes d’actifs.

D’après les données de Deepki, la performance énergétique moyenne des bâtiments de bureau en France est de 265 kWhEP/m², contre 133 kWhEP/m² pour ceux des 15 % les plus performants. Des niveaux légèrement supérieur à la moyenne en Europe (237 kWhEP/m²) et assez loin de l’Allemagne (177 kWhEP/m²).

Une joint-venture dédiée aux projets photovoltaïques

Le groupe Patriarca Développement, acteur national de l’immobilier d’entreprise, et Soloÿs Energie, conseil et ingénierie en énergie solaire et CIEM, annoncent la création de Yuma, une joint-venture dédiée à l’accompagnement clé en main de projets de centrales photovoltaïques à destination des bâtiments tertiaires, logistiques et industriels de plus de 1 000 m².

Yuma permet aux propriétaires d’actifs immobiliers d’être propriétaires des centrales installées et donc de bénéficier du rendement de l’investissement, et propose aussi le tiers investissement si nécessaire. Lancée début 2022, l’entreprise compte déjà 4 centrales photovoltaïques en cours de construction, réparties sur tout le territoire (Orange, Marmande, Rennes et Les Arcs sur Argens). Face à la très forte croissance du marché du solaire et pour répondre aussi bien à la crise qu’à la transition énergétique, Yuma a l’objectif d’atteindre 5 millions d’euros de chiffre d’affaires dès 2023.

Rapprochement entre Wojo et Mama Shelter

Wojo, leader français des bureaux et espaces de travail flexibles, et Mama Shelter, qui détient la marque Mama Works, annoncent un rapprochement. Wojo va ainsi opérer les sites sous la marque Mama Works en France et en Europe, étoffant d’ores et déjà son réseau avec les deux adresses Mama Works de Lyon et Bordeaux.

« Wojo a démontré sa capacité à développer son réseau ; à ouvrir et opérer de nouveaux espaces de travail flexibles en Europe ; à attirer et fidéliser de nouveaux clients. Une expertise dont Mama Works va pouvoir se nourrir pour se renforcer », explique Cédric Gobilliard, directeur général Mama Shelter. « Nous sommes heureux d’opérer la marque Mama Works en France et enrichir ainsi notre réseau de leurs sites atypiques, fidèles à l’ADN des hôtels Mama Shelter. Bien sûr, l’ensemble du réseau Wojo est ouvert aux clients Mama Works, et vice-versa », commente Stéphane Bensimon, CEO Wojo.

Transférer cet article à un(e) ami(e)